samedi 30 juillet 2016

La création 2


Aux simples humains nous préférons les immortels, éternels et incorruptibles. Ce qui entraîne l'application de deux méthodes. Forger des simulacres de ceux qui ne meurent pas, et anticiper brutalement la mort de ceux qui meurent. Mais tout ça demeure largement invérifiable.

guenilles sèches dans les branchages. sacrifice solaire de quelques-unes des ombres. ne pas voir perpétue la fraude. ouvrir les yeux et exercer le droit de crémation devant toutes ces choses en passe de mourir.


Nous savons cependant mentionner l'inexistant. Nous savons délimiter ce qui n'existe pas. Nous savons convertir cette limite en attestation d'existence, et en gabarit d'une reconstruction. Nous savons certainement différer la déception.

acquiescer au contact. matière fusillée gisement discret de la pierre terminale. enclos ceint d'un muret blanc os annulaire de rien. incrustation calcaire sur le bois noir. la matière du vieux poteaux devenait de plus en plus minérale. talus de terre nue. l'attente du retour des choses persévère.


Crever ces yeux qui ne peuvent pas voir ce qui ne peut pas se voir. Obtenir ainsi une vision de l'infini. Émettre des mots aveugles.

cendre des choses vues. regard rempli de son propre déchet. préhension annulaire du néant. matrice où les choses renaissent.